//
you're reading...
Culture

Monuments « nationaux » : qu’attend la région Bretagne pour agir ?

A l’origine de cet article, une visite du blog pérégrinations culturelles à la maison d’Ernest Renan à Tréguier. Le constat est sans appel : ce monument aujourd’hui musée, intéressant et plein de potentiel, n’est aucunement mis en valeur. Son personnel est même littéralement laissé à l’abandon. En décembre dernier, un article du Télégramme donnait d’ailleurs des explications supplémentaires.

La maison de Renan constitue l’un des quatre sites historiques propriété de l’Etat en Bretagne avec le Cairn de Barnenez, les alignements de Carnac et la table des marchands à Locmariaquer. Ces sites sont gérés par le Centre des monuments nationaux, établissement public à caractère administratif placé sous la tutelle du ministère de la culture et qui gère une centaine de monuments propriétés de l’Etat en France. Sa présidente, Isabelle Lemesle, fut auparavant secrétaire générale du musée du Quai Branly (qui se traîne une solide réputation de musée du néocolonialisme français).

Ces quatre sites pourraient tous – à des degrés divers – être mieux  mis en valeur. Ils ont de plus une place importante dans l’Histoire de la Bretagne. Renan, quel que soit l’avis qu’on aie sur son apport, reste un penseur fondamental du XIXe siècle et s’inscrit totalement dans l’Histoire du Tregor et de la Bretagne de l’époque, à travers les questions de la nation et de sa conception, ou encore la déchristianisation et les troubles qu’elle a suscité. S’agissant des monuments mégalithiques, ils pourraient être mis en réseau, compléter un grand musée de la préhistoire en Bretagne qui reste à réaliser, et permettre de surfer sur l’image de la Bretagne terre mégalithique, image qui n’a pas bougé depuis le XIXe siècle (pensons à Astérix !)

Aujourd’hui tous ces sites sont vus par l’Etat plus comme des boulets qu’autre chose. Ils perdent de l’argent, comme l’immense majorité des sites gérés par le CMN (les quelques exceptions étant de grands monuments parisiens attirant les visiteurs par centaines de milliers). Dans le contexte actuel, l’Etat n’a qu’une envie : se débarrasser de ces gouffres financiers, et est prêt à les donner à toute collectivité qui en ferait la demande.

La solution parait donc évidente : que la région Bretagne prenne en charge la gestion de ces sites pour en faire, enfin, quelque chose. Elle aurait à la fois la légitimité et les moyens pour s’emparer du sujet et mettre en valeur ces monuments comme ils le méritent. Evidemment, gérer ces sites impliquerait un grand projet culturel, impliquerait de mettre le nez dans des choses pour lesquelles elle n’a pas forcément aujourd’hui la compétence technique, impliquerait, en un mot, d’avoir de l’ambition. Ce serait le synonyme d’une collectivité qui veut prendre toute sa place, à l’image de ses consoeurs d’Europe, d’Ecosse, du pays basque, etc, qui ont clairement pris le gouvernail.

I have a dream…

KJ

Publicités

Discussion

2 réflexions sur “Monuments « nationaux » : qu’attend la région Bretagne pour agir ?

  1. Viens de lire ton article sur Sterne. T’en as profité pour te défouller un peu sur le musée du Quai Branly T’as bien raison concernant les sites préhistoriques et antiques. Cette péninsule est mondialement reconnue pour ses fameux alignements dont le mystère fait encore débat ainsi que pour plusieurs autre sites. C’est une mine d’Or pour bien des archéologues et néolithiciens. Et malheureusement, on ne peut que constater que leur mise en valeur stagne. C’est du gâchis..

    Publié par izold | 11/01/2012, 20:34
  2. Malouine, je constate la même chose de la part de la mairie qui laisse son patrimoine se dégrader peu à peu. Je pense à l’état des fortifications Vauban au large comme la Conchée. D’ailleurs les Amis de Vauban qui ont réussit à inscrire au patrimoine mondial de l’UNESCO certaines fortifications Vauban du littoral français n’ont même pas été accueillis par le maire de Saint Malo et ont jugé déplorable la valorisation et la tenue des travaux…

    Heureusement que la Fondation du Patrimoine oeuvre beaucoup en Bretagne (et ailleurs) pour sauvegarder le petit patrimoine, notre histoire et la mémoire des hommes..

    Il y aussi la question du budget alloué à la DRAC… et plus de sous dans les caisses pour les collectivités…

    Publié par Mélusine à Paris | 03/10/2012, 16:09

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :