//
you're reading...
Brèves, Carton rouge, Identité

L’affaire des prénoms, le retour

L’affaire des prénoms, le retour

Marine Le Pen a affirmé publiquement qu’elle souhaitait un choix de prénoms « français » pour les enfants nés en France afin de favoriser leur « assimilation ». Un retour inattendu de l’affaire des prénoms.

Pour ceux qui pensaient que l’on pouvait faire taire l’extrême-droite en mettant en application leurs thèses (Nicolas Sarkozy et autres), il semble que la méthode soit mal choisie, car le Front National et consorts ne sont jamais à court d’imagination pour aller toujours plus loin vers la régression. Preuve en est cette sortie de Marine Le Pen sur les prénoms. Selon elle, il conviendrait que les enfants nés en France soient affublés d’un prénom « français » issu du calendrier, afin de favoriser leur assimilation. On remarquera déjà l’emploi du terme « assimilation » préféré à l’euphémisme habituel: « intégration ». Au Front National, on ne s’embarrasse pas de froufrous. Mais au final, le modèle social est bien le même, et vise la domination d’un seul peuple sur tous les autres, sur un territoire réputé être son sanctuaire.

Mais quel peuple, au fait? Cherchons un peu dans le calendrier pour voir quels prénoms pourraient convenir à Mme Le Pen. « Théophile », voilà qui sonne bien français, non? Mais le prénom est en réalité d’origine grecque. Ou bien «Guillaume»? Quoi de plus français? Mais l’origine en est germanique. Et que dire encore des barbaries telles que « Gurvan », « Morwenna », « Beñat » ou « Miren »? Ces prénoms seront-ils frappés à nouveau du sceau de l’infamie, pour cause de non-francité? Mme Le Pen ferait bien de balayer devant sa porte, avant de s’adonner à son délire de francisation. Sans doute ne s’est-elle pas encore rendu compte que son patronyme était d’origine bretonne, donc étrangère? Pourquoi ne se renommerait-elle pas « Marine La Tête », afin de mettre son état-civil en accord avec ses idées?

Au-delà de l’anecdote, c’est le système français d’assimilation qui fait preuve de son inadaptation au monde moderne dans lequel nous vivons. Il porte en lui un potentiel dictatorial d’hégémonie d’un seul peuple sur un territoire qui a pourtant subi plusieurs influences. Pour notre part, osons affirmer le caractère multiculturel de la Bretagne, fondée sur des apports celtiques et romans, enrichis par d’autres apports multiples. Laissons les individus recomposer leur identité à la carte, ce n’est pas pour autant que la société s’en portera plus mal, bien au contraire. Et elle en sera bien plus libre, contrairement à la société oppressive et malsaine que nous propose le FN.

SG

Publicités

Discussion

Rétroliens/Pings

  1. Pingback: La revue N. 4 – « Glas  « Sterne - 12/07/2011

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :